Accueil > Tracts > Une Mairie désertée par son Maire

Une Mairie désertée par son Maire

5 juin 2019

Le PDF du tract et les preuves sont en bas de l’article.

 1 - Nous sommes contre une augmentation des impôts locaux à Bois-le-Roi

À Bois-le-Roi, nous constatons une augmentation des dépenses de fonctionnement hors investissement. Cela détruit notre excédent de revenus, puis notre bonne trésorerie va fondre comme neige au soleil avec la maintenance de nos équipements et la création de nouveaux. À terme, ils ne pourront plus se faire qu’avec de nouveaux emprunts. Et pour finir bien entendu, les remboursements sans excédents ne pourront eux aussi se réaliser qu’avec une augmentation de nos impôts locaux.

Ces nouveaux emprunts sont déjà planifiés par M. Dintilhac et entreront en vigueur avec les futurs investissements de maintenance et de nouvelles acquisitions dès les prochaines années. Les représentants de la gauche et notamment M. Perrin appuient cette politique en faisant remarquer que Bois-le-Roi est sous-endettée par rapport à la moyenne des communes, comme si l’endettement était un but en soi. La disparition de notre excédent et le remboursement de notre dette impliqueront une augmentation des impôts à terme.

Il est de notre devoir de vous en avertir en tant qu’élus de l’opposition. Nous avons averti M. Dintilhac en conseil municipal de ce qui précède et sa seule réponse fut de refuser le débat… on comprend pourquoi.
Quant à l’efficacité de la dépense publique, elle résulte en premier à éviter de dépenser beaucoup pour peu de service supplémentaire. Pour éviter le gâchis de la dépense publique, il faut se concentrer sur les dépenses strictement nécessaires avec une surveillance qui nécessite une présence permanente du maire et des votes uniquement en connaissance des montants dépensés. Dépenser sans compter est fatal pour une bonne gestion.

Constatant l’impossibilité de dialoguer avec M. Dintilhac, le seul espoir pour faire infléchir cette politique de gestion dépensière qui va nous conduire au surendettement par excès de crédit à la consommation municipale, réside dans une alternance dès 2020. Votre désir de changement sera indispensable pour éviter de payer plus d’impôts encore et encore.

 2- Opacité et destruction organisée de documents.

La logique d’un conseil municipal est de réunir des élus pour débattre et se conseiller mutuellement sur les différentes politiques à mettre en œuvre pour les concitoyens d’une commune.

Dans beaucoup de communes aux alentours, les discussions sont organisées et nombre de décisions se prennent avec les élus de l’opposition.

Cela nécessite d’avoir des ordres du jour accompagnés des documents correspondants, de les fournir sur simple demande s’ils ont été oubliés. Ce n’est pas le cas à Bois-le-Roi (Preuve n° 3, n° 4 et n° 5).

Travailler, proposer dans l’urgence ou l’ignorance est loin d’être optimal. Les enregistrements sonores des conseils municipaux sont détruits volontairement (Preuve n° 6) et les comptes rendus de ces derniers sont tronqués ou transformés. L’histoire de notre commune est écrite par M. le Maire qui décide et fait voter par sa majorité ce qui a existé et ce qui n’aura jamais existé (Preuve n° 1 et n° 2).

À plusieurs reprises, nous avons réclamé en vain les dossiers sur la maison médicale. M. Dintilhac a choisi d’abandonner sans discussion tous les projets préparés avec la mandature précédente.

Lors du dernier groupe de travail du 15 mai 2019 sur le projet médical, pour ne pas fournir ces documents, il a été évoqué par M. le Maire que certains de ces documents étaient perdus, par Mme Gire que ces projets médicaux étaient trop axés sur l’immobilier et par Mme La Directrice Générale des Services que ces documents étaient obsolètes (les projets auraient été reçus en octobre 2018 !).

Voilà de nombreux motifs pour repartir à zéro après plusieurs années d’efforts financés par le contribuable.

M. le Maire a décidé d’engager une nouvelle étude qui pour plusieurs milliers d’euros devra déterminer entre autres si l’on a besoin de médecins généralistes à Bois-le-Roi « Précisément, Soins Coordonnés propose à la Mairie de Bois-le-Roi de conduire un diagnostic de territoire déterminant l’offre de santé ainsi que les besoins des professionnels comme de la population. » extrait du nouveau devis ! Puis on va refaire un nouveau projet médical. Voilà comment de l’opacité et la disparition de documents, on en arrive à « jeter l’argent par les fenêtres ».

Gâchis d’argent et surtout de temps, car le besoin en médecin est vital. Les communes environnantes l’ont bien compris. Beaucoup de maisons médicales sont en cours ou déjà réalisées.

Les Bacots manquent cruellement de médecins (inutile de payer des consultants pour savoir cela). Nous imaginons le plaisir des médecins et des autres professionnels qui ont travaillé sur ce projet d’apprendre que tous leurs efforts ont été réduits à néant. Nous imaginons aussi avec quelle facilité, il faudra convaincre pour faire participer de futurs bénévoles pour ce nouveau projet.

Pourquoi ? Dans quel but ? Pour pouvoir dire que le futur projet est le fruit d’un gros travail qui n’est pas issu de l’ancienne mandature, mais de la nouvelle.

Pour autant, on peut lire dans l’éditorial du dernier BLR Magazine (avril 2019) de M. Dintilhac : « Maison médicale Le dossier avance, pas assez vite à notre goût, mais il avance. Nous serons bientôt en mesure de vous en dire plus. » Les Bacots sont chanceux ! Quant au dossier qui avance, 8 mois après, on ne voit toujours rien ! On est dans l’opacité la plus complète.

 3- Le PDF du tract et les preuves

Une Mairie désertée par son Maire (PDF)
David Dintilhac Mairie de Bois-le-Roi

Preuve n°1

Preuve n°2

Preuve n°3

Preuve n°4

Preuve n°5

Preuve n°6

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À ne pas manquer